Des jeunes qui ont le parc à cœur! - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Des jeunes qui ont le parc à cœur!

18 septembre 2013


Un projet éducatif élaboré en collaboration avec l’Académie des Sacrés-Cœurs a vu le jour en septembre 2012 au parc national du Mont-Saint-Bruno. En effet, ce projet nommé Sépacœur par les élèves de cette institution, est une occasion unique pour ces derniers de découvrir les richesses du parc national du Mont-Saint-Bruno, d’en apprendre davantage sur le patrimoine naturel et culturel du parc, de participer à la protection et la conservation du milieu et ainsi comprendre l’importance de protéger ce milieu naturel.

Une école associée à l’UNESCO

L’Académie des Sacrés-Cœurs est une école qui adhère au réseau des écoles associées à l’UNESCO. Sa mise en candidature mettait en avant-plan la qualité exceptionnelle de son environnement naturel et de son volet éducatif à l’égard de l’importante ressource naturelle qu’est l’eau. La direction de l’Académie souhaitait donc développer des activités éducatives pour tous les cycles du primaire ayant pour sujet l’eau et la biodiversité. Ainsi, ils ont sollicité la direction du parc national du Mont-Saint-Bruno afin que l’expertise des gardes-parcs chevronnés du parc soit mise de l’avant dans la conception d’activités éducatives en accord avec les orientations proposées par la réforme scolaire.

De la première jusqu’à la sixième année

L’Académie des Sacrés-Cœurs étant situés aux abords du parc national du Mont-Saint-Bruno et à proximité de divers écosystèmes situés dans le parc, soit un étang, un champ et une forêt mature, permet donc aux élèves de découvrir une richesse insoupçonnée dans leur cour ! Les jeunes de tous les niveaux ont participé à deux activités animées durant leur année scolaire, soit une à l’automne et une au printemps. Tout au long de leur primaire, ces jeunes apprendront, entre autres, à identifier des plantes, à reconnaître différents indices de présences animales, à comprendre les relations qui existent entre les écosystèmes et leurs habitants, à connaître le fonctionnement d’une seigneurie et à faire divers inventaires de plantes et d’animaux. Grâce à ces activités interactives, dynamiques et ludiques, les élèves seront sensibilisés à la fragilité de cet écosystème et à l’importance de le protéger.

De plus, une association avec le Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E) et la Biosphère nous permet de participer au programme J’adopte un cours d’eau et ainsi procéder à l’adoption de l’étang à quenouille. Les activités réalisées à l’automne dans le cadre de ce programme permettent d’initier les jeunes de 6e année aux différentes prises de mesures scientifiques et de faire un bilan de santé de l’étang à quenouille.

Une soixantaine d’arbres plantés

Dans le cadre du projet, l’activité printanière des élèves de 6e année consiste en la plantation d’arbres. Dans un ancien verger situé dans le parc et à proximité de l’école, les élèves, en équipe de deux, ont planté cette année une soixantaine d’arbres de diverses essences. Ces élèves sont sensibilisés à l’importance du rôle des arbres dans notre quotidien ainsi que celui qu’ils jouent dans un écosystème. Chaque arbre planté s’est vu décerner un nom choisi par l’équipe de planteurs. Ce nom ainsi que celui des planteurs sont inscrits sur une plaquette. Les enfants pourront donc revenir voir croître leur arbre et ainsi voir son évolution dans le temps.

Créer un sentiment d’appartenance

La première année de ce projet a été fort appréciée par les élèves, les professeurs et les gardes-parcs naturalistes ont eu un immense plaisir à concevoir les activités reliées au projet. Au fil des ans, nous espérons créer un sentiment d’appartenance au parc et ainsi faire de ces futurs adultes des citoyens conscients de l’importance de la protection et de la conservation d’un parc national dans leur milieu de vie.


Nathalie Rivard est responsable du service de la conservation aux parcs nationaux des Iles-de-Boucherville et du Mont-Saint-Bruno rivard.nathalie@sepaq.com

Photos : Louise Groleau; Suzie Laliberté; Philippe Quesnel; Claude Lafond.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire