La réfection du pont Belleau, un projet qui a du flair - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

La réfection du pont Belleau, un projet qui a du flair

8 juillet 2014


Le pont Belleau est situé à proximité du Centre de découverte et des services du parc national de la Jacques-Cartier. Construit il y a 30 ans, des travaux de réfection viennent tout juste d'être terminés.

Tout d’abord un peu d’histoire

C’est en 1984 que fut construit le pont Belleau. Celui-ci devait permettre l’accès à une route panoramique de plusieurs dizaines de kilomètres longeant les sommets ouest de la vallée, avant de redescendre au fond de la vallée en passant par une route qui aurait repris le tracé actuel du sentier « Le Scotora ». Le tout devait aboutir au site de « La Jetée », là où la topographie permettait la construction d’un grand stationnement.

Ce vaste projet ne s’étant pas concrétisé, le pont Belleau est utilisé depuis maintenant 30 ans par les randonneurs et les cyclistes qui fréquentent les sentiers « Le Draveur Sud » et « Les Cascades ».

Figure 1 Pont Belleau pendant la réfection

Un projet de mise en valeur qui va de pair avec la mission des parcs

Le projet de réfection consistait à retirer le tablier actuel, constitué de bois créosotés, et à retirer quelques poutres de métal afin de réduire sa largeur. Pour des raisons de sécurité et d’accès en cas d’urgence, un tablier de 10 pieds de large a été maintenu. Cela signifie néanmoins une réduction de 50 % par rapport à l’ancien tablier. De plus, des terrasses permettant d’admirer le paysage sont aménagées sur les deux piliers du pont ainsi dégagés.

Figure 2 Structure du pont Belleau

Lors des travaux, plusieurs mesures de mitigations ont été mises en place afin que le déroulement des opérations se fasse de façon à limiter les impacts sur l’environnement. L’emploi de filets de récupération et de tabliers de bois permettait de récupérer toutes les pièces du pont susceptibles de tomber dans la rivière durant les travaux.

Tous les matériaux retirés ont été disposés convenablement dans des sites prévus à cette fin. Quant au nouveau tablier du pont, celui-ci a été confectionné en usine et les pièces ont ensuite été transportées jusqu’au parc pour l’assemblage final. Les impacts sur le milieu ainsi que le niveau de pollution par le bruit à l’intérieur du parc ont donc été limités.

Figure 3 Pont Belleau après la réfection

C’est donc depuis la fin juin 2014 qu’une nouvelle page d’histoire a été tournée et que les adeptes du parc national de la Jacques-Cartier ont pu effectuer leur première traversée de ce nouveau pont. Au plaisir de vous y croiser!


Alexandre Simard est garde-parc technicien du milieu naturel au parc national de la Jacques-Cartier.

Benoit Dubeau est responsable du service de la conservation et de l'éducation au parc national de la Jacques Cartier. dubeau.benoit@sepaq.com

Photos: Caroline Langevin, parc national de la Jacques-Cartier, Sépaq; Alexandre Simard, parc national de la Jacques-Cartier, Sépaq et Benoît Dubeau, parc national de la Jacques-Cartier, Sépaq.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire